Skip to main content
×
×
Home

Étude des établissements assyriens en Cappadoce par ordinateurs

  • Jean-Claude Gardin (a1) and Paul Garelli (a1)
Extract

L'emploi d'ordinateurs dans la recherche scientifique n'est plus une nouveauté. En dix ans, le « traitement automatique de l'Information » s'est haussé au rang d'une spécialité, bientôt d'une discipline originale, avec ses techniciens — ingénieurs, mathématiciens, logiciens — ses instituts, ses journaux, et, naturellement, ses congrès. Il ne se passe plus de mois que l'on ne signale, çà et là, dix applications de ces méthodes, aussi diverses par leur champ que monotones dans leur conception. Aussi faut-il bien de la hardiesse pour oser aujourd'hui publier cette banalité qu'est devenue la mise au point d'une procédure d'exploitation automatique de telles ou telles données, trop nombreuses ou trop complexes pour qu'on les puisse aisément maîtriser par d'autres voies.

Copyright
References
Hide All

page 837 note 1. Il nous paraît utile de préciser que la numérotation employée dans ce texte est la numérotation décimale. N.D.L.R.

page 839 note 1. Dans la collection KutturgeschiclUe des alten Orients. Le chapitre Die assyrischen Handelskolonien se trouve pp. 67-81 de la réédition de 1957 (Munich).

page 839 note 2. Collection Der alte Orient, vol. 24/4, Leipzig.

page 839 note 3. Il est impossible de résumer ici, même sommairement, la bibliographie des études « cappadociennes ». Pour cette question, comme pour celles qui seront esquissées dans les pages qui suivent, nous renvoyons à l'ouvrage de P. Garelli sur les Assyriens de Cappadoce, en préparation.

page 839 note 4. Hebrew Union College Annual ( — HUCA) XXVII (1956) 72-79 ; Journal of the American Oriental Society ( = JAOS) 78 (1958) 100-101.

page 839 note 5. Ne pouvant utiliser ici les transcriptions conventionnelles, précisons que le s de Assur recouvre en réalité un sh ( = ch français). Nous avons conservé la lettre u pour transcrire le son ou français. Puzur-Assur devrait être transcrit Puzur-Ashshur ou, suivant la phonétique française, Pouzour-Achchour.

page 839 note 6. Si l'on adopte les dates 1792-1750 pour le règne d'Hammurapi. On sait que les dates de ce règne sont encore controversées.

page 840 note 1. J. Lewy estime que le mot anâkum, rendu ici par « étain », était du plomb. D'après lui, les Assyriens transportaient ce métal en Asie mineure, afin d'y trouver le combustible nécessaire à la séparation de l'argent et du plomb argentifère. L'Assyrie est, en effet, dépourvue de bois de chauffe. Pour la justification de notre traduction, voir l'ouvrage de P. Garelli, à paraître.

page 841 note 1. Littéralement le « quai », d'où le sens de « port », d' « entrepôt ».

page 841 note 2. On distingue généralement les originaux des copies, par la mention de témoins et la présence de sceaux sur les enveloppes. Mais beaucoup d'enveloppes sont cassées ou perdues. Cette circonstance entrave considérablement le travail de localisation des correspondants. Si toutes les lettres reçues à Kanish étaient des originaux, on pourrait connaître les noms des marchands résidant dans cette ville. En outre beaucoup d'originaux étaient ramenés à Kanish, ce qui ne simplifie pas la situation.

page 842 note 1. S. Smith, Cuneiform Texte from Cappadocian Tablets in the British Muséum ( = CCT), III, 21a.

page 842 note 2. Environ 30 kilos.

page 842 note 3. La mine est le 1/60e du talent, soit environ 500 grammes.

page 842 note 4. Le terme n'implique pas nécessairement un lien de parenté. Ce peut être une formule de politesse indiquant que les deux correspondants se placent sur un pied d'égalité.

page 848 note 1. Cette inférence est justifiée dans la mesure où l'on a le droit d'exclure que plusieurs marchands aient alors pu s'entendre pour envoyer une même tablette, ou pour en prendre connaissance, s'ils n'étaient au moins momentanément rassemblés au même endroit.

page 849 note 1. Ces colonnes numérotées sont celles qui sont réservées à la transcription de» données correspondantes, sur les cartes perforées.

page 851 note 1. Tout le mérite de cette mise en ordre revient à Mlle Natacha Baudin, attachée au Centre d'Analyse Documentaire pour l'Archéologie, qui a préparé seule, à partir des textes fournis par M. Garelli, les tableaux de données utilisés dans l'expérience que nous relatons.

page 851 note 2. S. Smith, C.C.T. II 40 a.

page 851 note 3. Ici, « recevra », ou plus exactement « demande à recevoir » ; mais ces nuances de temps (passé, conditionnel, futur) ne sont pas retenues, l'éventualité seule d'une transaction suffisant à lui donner toute son importance pour la reconstitution du réseau.

page 852 note 1. Toutefois, dans le traitement final des textes, les données numériques seront prises en considération, en particulier pour pondérer les relations observées entre les différents marchands.

page 852 note 2. Le nombre de signes réservés à chaque catégorie d'informations est donné sur le tableau par la numérotation dés colonnes correspondantes, sur la carte perforée, à raison d'un signe par colonne ; exemple : pour chaque Objet cité (1 er, 2e, … 6e), deux signes (col. 28/29 ; 30/31, etc..) ; pour chaque LIEU, cinq signes (col. 66 à 70, etc…).

page 852 note 3. A vrai dire, ce n'est pas le « programme » lui-même que nous exposerons, au sens où l'entendent les ingénieurs, mais une manière d'ordinogramme, présenté de façon linéaire, qui décrit à un niveau plus synthétique les opérations demandées à l'ordinateur.

page 853 note 1. Supra, § I.

page 854 note 1. Si l'on n'a pas admis ici la même hypothèse que dans l'alternative K/A, c'est que certaines stations de Cappadoce (C) ont elles-mêmes pu servir de point de transit, occasionnellement, entre Assur et Kanish.

page 854 note 2. Le fondement de cette mesure n'est pas véritablement statistique, mais plutôt historique, l'analyse même des textes (volume des produits échangés, importance des prêts consentis, et c) confirmant en général les « poids » ainsi donnés aux différents marchands.

page 854 note 3. On appellera désormais « état » les listes imprimées par la tabulatrice à différents stades du programme.

page 857 note 1. Sauf naturellement lorsqu'on observe une très nette dissymétrie entre les envois et les réceptions d'un même produit. Les sens de circulation les plus fréquents déterminent alors la résidence « habituelle », et les sens rares, la ville « visitée », au cours de voyages explicitement indiqués.

page 857 note 2. En fait, la détection des anomalies peut être faite par l'ordinateur lui-même, comme d'ailleurs toutes les opérations dont nous montrons le déroulement « à vue », sur les états : cf. infra, § III.

page 858 note 1. Noter cependant que cette omission peut n'être que provisoire, si l'analyse de nouveaux textes fournit ultérieurement, sur les mêmes individus, les données qui manquaient jusqu'alors pour le « traitement » que nous décrivons.

page 858 note 2. Cette troisième attribution, écartée par hypothèse dans le cas des « gros marchands », doit, en effet, être envisagée au même titre que les deux autres, pour les marchands moins importants.

page 859 note 1. Sauf à l'intérieur du groupe C, dont les membres sont répartis entre différentes villes de Cappadoce.

page 863 note 1. Cf. notamment Berge, C., Théorie des graphes, Paris, 1958.

page 863 note 2. Un « graphe » est constitué par un ensemble d'éléments — ici, les marchands — et par une relation entre ces éléments — ici, les rapports interindividuels (échanges ou connaissance) entre ces marchands.

page 863 note 3. Le symbole ρ désigne ici non pas toute relation, mais seulement les rapports économiques, marqués par un « échange » quelconque (symbole £ ou R dans la col. 24 du plan, supra § 1.4), à l'exclusion des simples relations de « connaissance » inférées de l'analyse (symbole C dans la même colonne).

page 863 note 4. Cf. Cl. Flamant, « L'étude structurale des groupes », Bulletin de Psychologie, XIII, 8, 10 mars 1960, p. 417425.

page 864 note 1. L'importance des transactions, vue à travers les quantités ou les prix des produits échangés, ne paraissait guère pertinente, non plus d'ailleurs que la fréquence des relations entre deux mêmes marchands, à cause des limites de l'échantillon traité : infra, § III.

page 864 note 2. On ne considérera en effet que les plus gros marchands cités, seuls membres probables de ces associations dominantes que nous cherchons à entrevoir au moyen des cliques.

page 865 note 1. Cf. notammentF. Harary etI.C.Ross, «A Procédure for Clique Détection usin g the Group Matrix », Sociomelry, 1957, 20, p. 205-215. Les travaux de M. Otto Hermann (Euratom, Bruxelles) sur les programmes de détection automatique des cycles et des cliques, nous ont été par ailleurs précieux, et nous l'en remercions vivement.

page 865 note 2. B. Jaulin, Sur une méthode de détermination des digues dans un graphe symétrique, document intérieur, Centre d'Analyse documentaire pour l'Archéologie (C.N.R.S.).

page 866 note 1. Nous omettons délibérément toute référence aux “cycles”, une première expérience ayant déjà montré qu'ils étaient innombrables et donc individuellement dépourvus d'intérêt. Toutefois, prise globalement, cette constatation a son importance, on l'a vu, pour l'étude structurale du réseau.

page 866 note 2. Ce nom, emprunté à la sociométrie, désigne tout individu appartenant à deux ou plusieurs groupes distincts.

page 867 note 1. On pourrait objecter à ce raisonnement qu'un marchand peut être en rapport avec un grand nombre d'individus sans occuper pour autant une position « prédominante » dans le réseau ; mais te serait perdre de vue que la multiplicité des relations s'observe ici non pas avec des individus quelconques, mais avec des « cliques », et qu'elle est pour cette raison beaucoup plus improbable.

page 869 note 1. M. Cl. Flamant, Attaché de recherches au C.N.R.S., a eu l'amabilité de nous en suggérer une, fort intéressante, que le lecteur trouvera décrite dans un article, de sa main : « Organisation d'ensembles finis en correspondance », à paraître dans la revue Psychometrica.

page 870 note 1. Rappelons en effet que pour ces recherches structurales, on ne considère que le cas des plus gros marchands (cf. § 3,2).

page 870 note 2. Les tabulations peuvent d'ailleurs montrer que ces marchands, effectivement, se connaissent, alors même qu'ils n’ « échangent » rien : cf. la distinction entre ces deux catégories de relation, posée plus haut (§ 1.4).

page 870 note 3. Le nombre minimum d'individus, dans une clique, est de trois ; si deux cliques sont indépendantes, c'est donc que six personnages au moins manifestent, d'une triade à l'autre, la même autonomie.

page 872 note 1. Le fondement de cette argumentation est qu'il paraît peu vraisemblable que de gros marchands — les seuls en cause actuellement — aient pu coexister à Kanish ou à Assur, sans avoir au moins certains correspondants communs, directs ou indirects, à quelques « intermédiaires » près. Si, d'autre part, on s'étonne de nous voir compter ces intermédiaires sur les « cycles », et non, comme il serait logique, sur les « ohaînes » — à savoir toute suite ouverte de relations « a ρ b, b ρ c, c ρ … n », sans la condition de fermeture, n ρ a — c'est que les premiers sont si nombreux, et souvent si étendus (supra, § A, 1er note), qu'ils nous donnent presque autant de relations de proche en proche que les secondes. Le calcul des chaînes, après celui des cycles, eût été fort long, et à peine plus instructif pour notre propos.

page 873 note 1. Parfois d'ailleurs, une glose inattendue vient aider ou fonder l'induction : « Bûr-sîn, équipeur de caravanes de Ishtar-pilah », « Amurru-bâni », équipeur de caravanes de Shalim-ahum », etc…

page 873 note 2. En effet, lorsque l'on repère une identité de nom entre un « porteur » d'une part, et un marchand A ou K de l'autre, le texte de la tablette où ce personnage est donné comme « porteur » contient souvent un mot, une phrase qui évoque le caractère occasionnel de son déplacement.

page 873 note 3. Au moins pour un temps : cf. plus haut, la même réserve, à propos des « petits marchands », § 3.1, D, 1er note.

page 875 note 1. Nous avons exposé certains résultats expérimentaux au Professeur Julius Lewy, principal connaisseur en la matière. Des observations qu'il a bien voulu nous adresser» il ressort d'une part que les données dont nous disposions dans l'échantillon n'étaient pas suffisantes pour que nous ayions le droit d'en tirer aucune conclusion historique — ce que nous pensions en effet — mais d'autre part que la méthode imaginée pour les exploiter méritait d'être creusée — ce que nous étions mal placés pour affirmer.

page 875 note 2. C'est par conséquent dans cet ouvrage (P. Garelli, Les Assyriens de Cappadoce, à paraître) que seront publiées les conclusions historiques de l'exploitation automatique, dont nous n'avons voulu ici donner que le principe.

page 875 note 3. Nous tenons à lui en exprimer toute notre gratitude, ainsi qu'à ses collaborateurs, MM. DEBKOUX et I.H.M. notamment, qui ont bien voulu assurer la marche de l'exploitation sur ordinateur (I.B.M. 650, de la Cie I.B.M., Belgique).

Recommend this journal

Email your librarian or administrator to recommend adding this journal to your organisation's collection.

Annales. Histoire, Sciences Sociales
  • ISSN: 0395-2649
  • EISSN: 1953-8146
  • URL: /core/journals/annales-histoire-sciences-sociales
Please enter your name
Please enter a valid email address
Who would you like to send this to? *
×

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed