Skip to main content
×
Home
    • Aa
    • Aa

Hypocrisy and the Good of Character Possession

  • Christine McKinnon (a1)
Abstract
Résumé

L'hypocrisie implique un souci de la réputation morale qui conduit aà des contradictions entre les actions et les raisons d'agir qui sont ouvertement déclarées, ou entre les raisons d'agir réelles et celles qui sont ouvertement déclarées. On opposera ici les actions hypocrites aux actions velléitaires, et les personnes hypocrites aux personnes velléitaires. Les rapports entre l'intégrité et l'hypocrisie seront esquissés: ce qui distingue la personne intègre et l'hypocrite, ce sont leurs attitudes respectives à l'endroit de leurs raisons d'agir, cela ouvre une voie pour la compréhension de ce qu'il y a de mauvais dans l'hypocrisie. Les supercheries de l'hypocrite font obstacle à sa tentative de se construire pour lui-même une personnalité dans le cadre de laquelle ses identifications autoconstitutives puissent luifournir des raisons d'agir. Il compromet ainsi son propre bien. Et il sape, au surplus, la fin collective de la moralité en faussant les données sur lesquelles les autres basent leurs jugements moraux.

Résumé

L'hypocrisie implique un souci de la réputation morale qui conduit aà des contradictions entre les actions et les raisons d'agir qui sont ouvertement déclarées, ou entre les raisons d'agir réelles et celles qui sont ouvertement déclarées. On opposera ici les actions hypocrites aux actions velléitaires, et les personnes hypocrites aux personnes velléitaires. Les rapports entre l'intégrité et l'hypocrisie seront esquissés: ce qui distingue la personne intègre et l'hypocrite, ce sont leurs attitudes respectives à l'endroit de leurs raisons d'agir, cela ouvre une voie pour la compréhension de ce qu'il y a de mauvais dans l'hypocrisie. Les supercheries de l'hypocrite font obstacle à sa tentative de se construire pour lui-même une personnalité dans le cadre de laquelle ses identifications autoconstitutives puissent luifournir des raisons d'agir. Il compromet ainsi son propre bien. Et il sape, au surplus, la fin collective de la moralité en faussant les données sur lesquelles les autres basent leurs jugements moraux.

Copyright
Linked references
Hide All

This list contains references from the content that can be linked to their source. For a full set of references and notes please see the PDF or HTML where available.

Eva Feder Kittay , “On Hypocrisy,” Metaphilosophy, 13, 3/4 (1982): 277–89

Bela Szabados , “Hypocrisy,” Canadian Journal of Philosophy, 9, 2 (1979): 195210

Bela Szabados and Eldon Soifer , “Hypocrisy after Aristotle,” Dialogue, 37, 3 (1998): 545–70

Bela Szabados and Eldon Soifer , “Hypocrisy, Change of Mind, and Weakness of Will: How to Do Moral Philosophy with Examples,” Metaphilosophy, 30, 1/2 (1999): 6078

Dan Turner , “Hypocrisy,” Metaphilosophy, 21, 3 (1990): 262–69.

Harry Frankfurt , “Freedom of the Will and the Concept of a Person,” Journal of Philosophy, 68, 1 (1971): 520.

G. Taylor , “Integrity,” Proceedings of the Aristotelian Society, Supplementary Volume 55 (1981): 143–59.

Martha Nussbaum , “Comment on Paul Seabright,” Ethics, 98, 1 (1988): 332–40.

Recommend this journal

Email your librarian or administrator to recommend adding this journal to your organisation's collection.

Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie
  • ISSN: 0012-2173
  • EISSN: 1759-0949
  • URL: /core/journals/dialogue-canadian-philosophical-review-revue-canadienne-de-philosophie
Please enter your name
Please enter a valid email address
Who would you like to send this to? *
×