Skip to main content
×
Home
    • Aa
    • Aa

Freud devait-il choisir entre les deux conceptions du symbole que lui attribue Lévi-Strauss*?

  • Ghyslain Charron (a1)
  • DOI: http://dx.doi.org/10.1017/S0012217300013135
  • Published online: 01 April 2010
Abstract

Si un auditeur saisit la lettre d'un récit et s'il se trouve devant une énigme ou une absurdité, il peut persister à attribuer du sens à ce discours et supposer que pour appréhender ce sens il lui faut recourir à un code autre que celui apparemment employé. Ainsi un rêve dont le contenu manifeste paraît insensé pourra prendre un sens si celui qui l'entend prête une valeur symbolique déterminée à tel ou tel élément de ce contenu et traduit ce symbolisé dans le discours ordinaire. Toute la question est de savoir comment l'interprète va s'y prendre pour déchiffrer correctement le texte énigmatique. Qui pratique l'interprétation devra pour justifier son travail développer une théorie du symbole et de la symbolisation. Lévi-Strauss reproche précisément à Freud d'avoir oscillé entre une conception réaliste et une conception relativiste du symbole et de n'avoir pas su choisir entre les deux.

Copyright
Recommend this journal

Email your librarian or administrator to recommend adding this journal to your organisation's collection.

Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie
  • ISSN: 0012-2173
  • EISSN: 1759-0949
  • URL: /core/journals/dialogue-canadian-philosophical-review-revue-canadienne-de-philosophie
Please enter your name
Please enter a valid email address
Who would you like to send this to? *
×