Skip to main content Accesibility Help
×
×
Home

J’avoue, j’ai un compte en Suisse: Étude d’un marqueur parenthétique à la mode

  • JULIETTE DELAHAIE (a1)
Résumé

J’avoue apparaît dans des usages peu traditionnels en français parlé contemporain, en incise : Moi j’avoue l’opéra ce n’est pas ma passion, ou bien, notamment dans le langage « jeune », pour exprimer un accord : Tu as vu il fait beau !/ J’avoue. S’agit-il d’un phénomène de mode passager ? Au contraire, on montrera que j’avoue s’inscrit dans des paradigmes linguistiques déjà largement documentés pour d’autres marqueurs comme je pense ou je crois. On étudiera ensuite la particularité de ce modalisateur : mettre en scène un ethos humble tout en conférant un nouveau poids aux paroles ainsi avouées.

Copyright
Corresponding author
Adresse pour correspondance: STL, CNRS – UMR 8163, Université SHS Lille 3, Bât. B4, Rue du Barreau – BP 60149, 59653 Villeneure d’Ascq Cedex, France e-mail: juliette.delahaie@univ.lille3.fr
References
Hide All
Alloa, E. et Guindani, S. (dir.) (2011). La transparence. Esthétique et politique. Appareil, 7. http://revues.mshparisnord.org/appareil/index.php?id=1199
Amossy, R. (2014). L’éthos et ses doubles contemporains. Perspectives disciplinaires. Langage et Société, 149: 1330.
Andersen, H. L. (2007). Marqueurs discursifs propositionnels. Langue Française, 154: 1328.
Apotheloz, D. (2003). La rection dite « faible »: grammaticalisation ou différentiel de grammaticité? Verbum XXV, 3: 241262.
Benveniste, E. (1966/1958). De la subjectivité dans le langage. In: Problèmes de linguistique générale, 1. Paris: Gallimard, pp. 259260.
Beyssade, C. (2012). Le statut sémantique des incises et des incidentes du français. Langages, 186, 2012/2: 115130.
Blanche-Benveniste, C. (1989). Constructions verbales « en incise » et rection faible des verbes. Recherches sur le Français Parlé, 9: 5374.
Blanche-Benveniste, C. et Willems, D. (2007). Un nouveau regard sur les verbes « faibles ». Bulletin de la Société de Linguistique de Paris, vol. 102, 1: 217254.
Borillo, A. (2004). Les « Adverbes d’opinion forte » selon moi, à mes yeux, à mon avis, . . .: point de vue subjectif et effet d’atténuation. Langue Française, 142: 3140.
Breton, P. (1996). L’utopie de la communication entre idéal de la fusion et la recherche de la transparence. Quaderni, 28: 125133.
Cornulier, B. (De) (1978). L’incise, la classe des verbes parenthétiques et le signe mimique. Cahier de linguistique, 8: 5395.
Dictionnaire (1971–1994). Trésor de la langue française informatisé.
Dictionnaire (1863, éd. 2000). Littré. Paris: Hachette.
Dictionnaire (1881). Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes, par F. Godefroy, Paris: F. Vieweg, portail atilf.
Dostie, G. (2004). Pragmaticalisation et marqueurs discursifs. Bruxelles: De Boeck-Duculot.
Ducrot, O.et al. (1980). Les mots du discours. Paris: Minuit.
Gachet, F. (2009). Les verbes parenthétiques: un statut syntaxique atypique? Linx, 61: 1329.
Girard, G., (1718). La justesse de la langue françoise ou Les différentes significations des mots qui passent pour synonimes. Paris: Houry.
Haillet, P. (2004). Introduction. Langue française 2004/2, n°142, « Procédés de modalisation: l’atténuation: pp. 3–6.
Kerbrat-Orecchioni, C. (2006/1999). L’énonciation. De la subjectivité dans le langage. Paris: Armand Colin.
Labov, W. (1973, trad. franç. 1976). Sociolinguistique. Paris: Minuit.
Labov, W. (2001). Principles of Linguistic Change II: Social Factors. Oxford: Blackwell.
Milroy, J. (1992). Linguistic Variation and Change. Oxford: Blackwell.
Shapiro, M. (1991). The Sense of Change: Language as History, Bloomington: Indiana University Press.
Siouffi, G., Steuckardt, A. et Wionet, C. (2011). La modalisation de l’énoncé à l’écrit: enquêtes sur les représentations et les usages. Le cas de c’est vrai que. L’Information Grammaticale, 130: 1117.
Siouffi, G., Steuckardt, A. et Wionet, C. (2012). Comment enquêter sur des diachronies courtes et contemporaines? Congrès mondial de linguistique française – CMLF 2012.
Siouffi, G. (2011). Les variantes ont–elles une normativité? In: Bertrand, O. et Schaffner, I. (dir.), Variétés, Variations et formes du français. Palaiseau: Éditions de l’École Polytechnique, pp. 1330.
Sirdar-Iskandar, C. (1983). « Voyons! ». Cahiers de Linguistique Française, 5: 111130.
Starobinski, J. (1971). Jean-Jacques Rousseau: la transparence et l’obstacle. Paris: Gallimard.
Urmson, J.-O. (1981). You Know: A Discourse-functional Approach. Amsterdam: Benjamins.
Corpus d’Orléans, ESLO1 et ESLO2, Université d’Orléans: http://eslo.huma-num.fr
Corpus de Français Parlé Parisien des années 2000, Université Paris 3-Sorbonne nouvelle: http://cfpp2000.univ-paris3.fr/
Corpus de Langues Parlées en Interaction (CLAPI), Université de Lyon 2: http://clapi.univ-lyon2.fr/
Frantext, ATILF: www.frantext.fr
Recommend this journal

Email your librarian or administrator to recommend adding this journal to your organisation's collection.

Journal of French Language Studies
  • ISSN: 0959-2695
  • EISSN: 1474-0079
  • URL: /core/journals/journal-of-french-language-studies
Please enter your name
Please enter a valid email address
Who would you like to send this to? *
×

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed