Skip to main content Accessibility help
×
Home

Louis Pasteur ou l’entreprise scientifique au temps du capitalisme industriel

  • Gabriel Galvez-Behar (a1)

Résumés

Une économie politique critique de la science s’est récemment développée pour analyser le tournant néo-libéral qui la caractérise. Ce courant tend pourtant à négliger la longue durée de l’histoire économique des sciences qui permet de comprendre les évolutions récentes. Cet article montre, à travers l’étude de l’entreprise scientifique de Louis Pasteur, comment la question du partage de la valeur du travail scientifique se pose dès l’essor du capitalisme industriel au xixe siècle. Il étudie la manière dont Pasteur défend sa propriété scientifique, manifestant une forme de revendication sur le contrôle de ses découvertes. L’étude du lien entre le développement de la science industrielle et le capitalisme permet d’abord de comprendre la logique d’action au cœur de l’entreprise scientifique pasteurienne qui s’affirme dès le début de sa carrière, aux prises avec le capitalisme nordiste. Cette logique se renforce ensuite dans les années 1860, alors que la distinction entre science et industrie est formalisée sur le plan juridique. Elle est un moyen, pour Pasteur, de faire valoir sa propriété scientifique et ses droits, autant économiques que scientifiques, sur les fruits de son travail. Est enfin examinée la façon dont ces derniers sont réinvestis, soit pour créer une société commerciale, soit pour fonder l’Institut éponyme. L’entreprise pasteurienne apparaît ainsi comme un processus d’accumulation qui se nourrit de cette ambivalence créatrice.

A critical political economy of science has recently developed to analyze the neoliberal turn and its impact on scientific disciplines. However, it tends to neglect the long-term economic history of science, which can shed a crucial light on recent developments. Through the study of Louis Pasteur’s scientific business, this article shows how the question of the economic rewards of scientific work was posed from the rise of industrial capitalism in the nineteenth century. It analyzes the way in which Pasteur defended his scientific property, a means of claiming control over his discoveries. Studying the relationship between the development of industrial science and capitalism highlights the logic of action at the heart of Pasteur’s scientific enterprise, which took shape during his early career in capitalist northern France. This logic was reinforced in the 1860s, when the distinction between science and industry was formalized at the legal level. It gave Pasteur a means of defending his scientific property and his rights, both economic and intellectual, over the results of his work. The final section of the article examines how Pasteur reinvested these profits, whether to create a commercial company or to create the Institute that bears his name. His entrepreneurial initiatives thus emerge as a process of accumulation that thrived on this creative ambivalence.

Copyright

References

Hide All

1 Kocka, Jürgen, Histoire du capitalisme, trad. par , I. Kalinowski, Genève, Éd. Markus Haller, [2014] 2017.

2 Joel Mokyr, The Gifts of Athena: Historical Origins of the Knowledge Economy, Princeton, Princeton University Press, 2002 ; Id., « Knowledge, Enlightenment, and the Industrial Revolution: Reflections on The Gifts of Athena », History of Science, 45-2, 2007, p. 185-196 ; Id., The Enlightened Economy: An Economic History of Britain 1700-1850, New Haven, Yale University Press, 2009 ; Allen, Robert C., « Technology and the Great Divergence: Global Economic Development since 1820 », Explorations in Economic History, 49-1, 2012, p. 1-16. Sur le rôle de légitimation de l’industrialisation par la science, Le Roux, voir Thomas, Le laboratoire des pollutions industrielles, Paris, 1770-1830, Paris, Albin Michel, 2011 ; Jarrige, François et Le Roux, Thomas, La contamination du monde. Une histoire des pollutions à l’âge industriel, Paris, Éd. du Seuil, 2017.

3 Gaudillière, Jean-Paul et Löwy, Ilana (dir.), The Invisible Industrialist: Manufacturers and the Production of Scientific Knowledge, Basingstoke, Macmillan, 1998 ; Gaudillière, Jean-Paul, « Une manière industrielle de savoir », in Bonneuil, C. et Pestre, D. (dir.), Histoire des sciences et des savoirs, t. 3, Le siècle des technosciences, Paris, Éd. du Seuil, 2015, p. 85-105 ; Lucier, Paul, « Commercial Science », in Lightman, B. (dir.), A Companion to the History of Science, Malden, John Wiley and Sons, 2016, p. 268-281 ; Mercelis, Joris, Galvez-Behar, Gabriel et Guagnini, Anna (dir.), no spécial, « Commercializing Science: Nineteenth- and Twentieth-Century Academic Scientists as Consultants, Patentees, and Entrepreneurs », History and Technology, 33-1, 2017 ; Rieppel, Lukas, Deringer, William et Lean, Eugenia (dir.), Science and Capitalism: Entangled Histories, Chicago, The University of Chicago Press, 2018.

4 Carnino, Guillaume, L’invention de la science. La nouvelle religion de l’âge industriel, Paris, Éd. du Seuil, 2015, p. 162 ; Id., « Louis Pasteur. La science pure au service de l’industrie », Le mouvement social, 248-3, 2014, p. 9-26, ici p. 22 et 26.

5 Karpik, Lucien, Les avocats. Entre l’État, le public et le marché, xiiie-xxe siècle, Paris, Gallimard, 1995 ; Sapiro, Gisèle, La responsabilité de l’écrivain. Littérature, droit et morale en France, xixe-xxie siècle, Paris, Éd. du Seuil, 2011.

6 Gisèle Sapiro, « Une catégorie éthique de l’entendement lettré : le concept de désintéressement », Revue Silène, 2017, http://www.revue-silene.com/f/index.php?sp=comm&comm_id=201.

7 Robert K. Merton, « A Note on Science and Technology in a Democratic Order », Journal of Legal and Political Sociology, 1-1/2, 1942, p. 115-126.

8 Bourdieu, Pierre, « Un acte désintéressé est-il possible ? », Raisons pratiques. Sur la théorie de l’action, Paris, Éd. du Seuil, 1996, p. 149-167 ; Id., Science de la science et réflexivité. Cours du Collège de France 2000-2001, Paris, Raisons d’agir, 2001, p. 104-106 ; Biagioli, Mario, « The Instability of Authorship: Credit and Responsibility in Contemporary Biomedicine », The Faseb Journal, 12-1, 1998, p. 3-16 ; Biagioli, Mario et Galison, Peter (dir.), Scientific Authorship: Credit and Intellectual Property in Science, New York, Routledge, 2003.

9 Beltran, Alain, Chauveau, Sophie et Galvez-Behar, Gabriel, Des brevets et des marques. Une histoire de la propriété industrielle, Paris, Fayard, 2001 ; May, Christopher et Sell, Susan K., Intellectual Property Rights: A Critical History, Boulder, Lynne Rienner, 2005 ; Buydens, Mireille, La propriété intellectuelle. Évolution historique et philosophique, Bruxelles, Bruylant, 2012 ; Mangolte, Pierre-André, La guerre des brevets. D’Edison aux frères Wright, une comparaison franco-américaine, Paris, L’Harmattan, 2014.

10 Galvez-Behar, Gabriel, « The Propertisation of Science: Suggestions for an Historical Investigation », Comparativ. Zeitschrift für Globalgeschichte und vergleichende Gesellschaftsforschung, 21-2, 2011, p. 80-97 ; Id., « Posséder la science. Science et propriété intellectuelle de la première mondialisation à la veille de la Première Guerre mondiale », habilitation à diriger des recherches, Ehess, 2017.

11 Chauvin, Pierre-Marie, Grossetti, Michel et Zalio, Pierre-Paul (dir.), Dictionnaire sociologique de l’entrepreneuriat, Paris, Presses de Sciences Po, 2014, p. 22 ; Wadhwani, R. Daniel et al. (dir.), no spécial, « Academic Entrepreneurship and Institutional Change in Historical Perspective », Management and Organizational History, 12-3, 2017.

12 Edgerton, David, « Time, Money, and History », Isis, 103-2, 2012, p. 316-327.

13 Guagnini, Anna, « Ivory Towers ? The Commercial Activity of British Professors of Engineering and Physics, 1880-1914 », in Mercelis, J. , Galvez-Behar, G. et Guagnini, A., no spécial, « Commercializing Science… », op. cit., p. 1-39.

14 Smith, Crosbie et Wise, M. Norton, Energy and Empire: A Biographical Study of Lord Kelvin, Cambridge, Cambridge University Press, 1989 ; Brock, William H., Justus von Liebig: The Chemical Gatekeeper, Cambridge, Cambridge University Press, 1997.

15 Les travaux sur Pasteur sont pléthoriques : Salomon-Bayet, Claire (dir.), Pasteur et la révolution pastorienne, Paris, Payot, 1986 ; Morange, Michel (dir.), L’Institut Pasteur. Contributions à son histoire, Paris, La Découverte, 1991 ; Darmon, Pierre, Pasteur, Paris, Fayard, 1995 ; Vallery-Radot, Maurice, Pasteur, Paris, Perrin, 1994 ; Dagognet, François, Pasteur sans la légende, Le Plessis-Robinson, Synthélabo, 1994 ; Debré, Patrice, Louis Pasteur, Paris, Flammarion, 1997 ; Geison, Gerald L., The Private Science of Louis Pasteur, Princeton, Princeton University Press, 1995 ; Latour, Bruno, Pasteur : guerre et paix des microbes, Paris, La Découverte, [1984] 2011.

16 Bernal, John D., « Science, Industry and Society in the Nineteenth Century », Centaurus, 3-1, 1953, p. 138-165 ; Ben-David, Joseph, « Roles and Innovations in Medicine », American Journal of Sociology, 65-6, 1960, p. 557-568 ; G. L. Geison, The Private Science…, op. cit. ; Stokes, Donald E., Pasteur’s Quadrant: Basic Science and Technological Innovation, Washington, Brookings Institution Press, 1997 ; G. Carnino, « Louis Pasteur… », art. cit. ; J.-P. Gaudillière, « Une manière industrielle de savoir », art. cit., p. 102.

17 Lamard, Pierre et Stoskopf, Nicolas (dir.), L’industrie chimique en question, Paris, Picard, 2010.

18 W. H. Brock, Justus von Liebig…, op. cit., p. 130 sq.

19 Fletcher, Hewitt G., « Augustin-Pierre Dubrunfaut: An Early Sugar Chemist », Journal of Chemical Education, 17-4, 1940, p. 153-156, ici p. 153.

20 Jas, Nathalie, Au carrefour de la chimie et de l’agriculture. Les sciences agronomiques en France et en Allemagne, 1850-1914, Paris, Éd. des archives contemporaines, 2000.

21 Dubrunfaut, Auguste-Pierre, Traité complet de l’art de la distillation, Paris, Bachelier, 1824, p. 4 ; Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, 66, 1868, p. 371.

22 Dubrunfaut, Auguste-Pierre, La vigne remplacée par la betterave, la pomme de terre, etc., pour la production de l’alcool. Projet de distilleries annexées aux sucreries de betteraves, Paris, Impr. de Guiraudet et Jouaust, 1854.

23 Dubrunfaut, Auguste-Pierre, Art de fabriquer le sucre de betteraves, Paris, Bachelier, 1825, p. 543.

24 Annuaire statistique du département du Nord, Lille, Danel et Vanackere, 1852, p. 402 ; 1853, p. 416 ; 1854, p. 413 ; 1855, p. 417.

25 G. Galvez-Behar, « The Propertisation of Science… », art. cit., p. 90 sq.

26 Annales de la propriété industrielle, artistique et littéraire, 3, 1857, p. 385-392.

27 A.-P. Dubrunfaut, Art de fabriquer le sucre de betteraves, op. cit., p. 543.

28 Rapport déclarant la nouveauté et la brevetabilité des procédés Dubrunfaut, Valenciennes, E. Prignet, 1856, p. 7.

29 Barral, Jean-Augustin, « Distillation des betteraves », Journal d’agriculture pratique, de jardinage et d’économie domestique, 2, 1856, p. 381-387, ici p. 386.

30 Ibid., p. 384.

31 Csiszar, Alex, The Scientific Journal: Authorship and the Politics of Knowledge in the Nineteenth Century, Chicago, The University of Chicago Press, 2018.

32 Wrotnowska, Denise, Pasteur, professeur et doyen de la Faculté des sciences de Lille, 1854-1857, Paris, Bibliothèque nationale, 1975, p. 59-65 ; Fox, Robert, The Savant and the State : Science and Cultural Politics in Nineteenth-Century France, Baltimore, The Johns Hopkins University Press, 2012, p. 104-107.

33 G. L. Geison, The Private Science…, op. cit., p. 95-103.

34 Paris, Bibliothèque nationale de France (ci-après BNF), NAF 17 929, fol. 10-33. L’alcool amylique est un composé de la classe des alcools produit notamment lors de la fermentation de la pomme de terre.

35 BNF, NAF 17 929, fol. 10-33, Pasteur évoque « Mr Leplay (de la Bassée) » ; Guy Devaux, « Les pharmaciens et l’industrie sucrière : Hippolyte Leplay (1813-1889) », Revue d’histoire de la pharmacie, 94-352, 2006, p. 572-573.

36 Courbevoie, Institut national de la propriété industrielle (ci-après INPI), Hippolyte Leplay, « Procédés et appareils de distillation applicables à la fabrication de betteraves », 25 mars 1854, 1 BB 19 086 ; Barbier, Frédéric et Daviet, Jean-Pierre, Le patronat du Nord sous le Second Empire. Une approche prosopographique, Genève, Droz, 1989, p. 151.

37 Jean-Luc Mastin, « Capitalisme régional et financement de l’industrie, région lilloise, 1850-1914 », thèse de doctorat, Université Lille 3, 2007.

38 Lembré, Stéphane, « La chimie appliquée au service de l’industrie sucrière nordiste au xixe siècle », in Laloux, L. et al. (dir.), Le sucre, entre tentations et réglementations, Roubaix, Archives nationales du monde du travail, 2014, p. 73-88 ; Id., L’école des producteurs. Aux origines de l’enseignement technique, 1800-1940, Rennes, Pur, 2013.

39 Lille, Archives départementales du Nord (ci-après ADN), T 182/33, cité in D. Wrotnowska, Pasteur…, op. cit., p. 54.

40 BNF, NAF 18 906, fol. 232, lettre de Louis Pasteur à son père, 4 nov. 1855.

41 F. Barbier et J.-P. Daviet, Le patronat du Nord…, op. cit., p. 95 sq.

42 La commune d’Esquermes n’est rattachée à la ville de Lille qu’à partir de 1858.

43 Édouard Martin, Une étape de l’épopée pastorienne, Lille, « 4 novembre, Usine de M. Bigo », Loos-lez-Lille, L. Danel, 1968.

44 Louis Pasteur, Correspondance, 1840-1895, t. 1, Lettres de jeunesse. L’étape de la cristallographie, 1840-1857, éd. par P. Vallery-Radot, Paris, Flammarion, 1940, p. 394, lettre à Camille Forthomme, 30 juill. 1856 ; Émile Bigo, Observations sur le vinaigre et la détermination de sa richesse en acide acétique, Lille, Imprimerie L. Danel, 1856.

45 ADN, 3 Q 317/355, enregistrement de l’ordonnance de référé du 26 novembre 1856 nommant MM. Bere, Pasteur et Frémond experts à l’effet de rechercher les causes d’un incendie ; ADN, 3 Q 317/356, enregistrement du dépôt de l’expertise de M. Pasteur, 10 janv. 1857. Sur l’incendie, voir Pierre Pierrard, La vie ouvrière à Lille sous le Second Empire, Paris, Bloud et Gay, 1965, p. 152.

46 ADN, 3 Q 317/363 et 3 U 270/64, jugement du tribunal civil de Lille, 26 nov. 1857.

47 BNF, NAF 18 038, fol. 1-22, « Cours de chimie appliquée 1856-57. Industrie des alcools de betteraves ».

48 Sur la distinction entre le désintéressement de fait et le désintéressement par choix, voir Jon Elster, Traité critique de l’homme économique, vol. 1, Le désintéressement, Paris, Éd. du Seuil, 2009.

49 Louis Pasteur, « Mémoire sur la fermentation appelée lactique », Mémoires de la Société des sciences, de l’agriculture et des arts de Lille, séance du 8 août 1857, 2e s., V, 1858, p. 13-26.

50 BNF, NAF 18059, fol. 2, « Sur l’origine du ferment alcoolique et du ferment visqueux. Note à la Société des sciences de Lille, le 23 janvier 1857 » ; fol. 12-13, « Recherches sur l’origine de l’alcool amylique », Lille, janv. 1857.

51 INPI, brevet no 30 646, Louis Pasteur, « Nouveau procédé de fermentation alcoolique », 3 févr. 1857. Je remercie l’Inpi et tout particulièrement Steeve Gallizia de m’avoir communiqué la reproduction de ce brevet.

52 Biagioli, Mario, « From Ciphers to Confidentiality: Secrecy, Openness and Priority in Science», The British Journal for the History of Science, 45-2, 2012, p. 213-233.

53 L. Pasteur, « Mémoire sur la fermentation appelée lactique », art. cit., p. 14-15.

54 P.-M. Chauvin, M. Grossetti et P.-P. Zalio (dir.), Dictionnaire sociologique de l’entrepreneuriat, op. cit., p. 23-26.

55 Braudel, Fernand et Labrousse, Ernest (dir.), Histoire économique et sociale de la France, t. 3, 1789-années 1880, Paris, Puf, [1976] 1993, p. 305-346 ; Lévy-Leboyer, Maurice et Bourguignon, François, L’économie française au xixe siècle. Analyse macro-économique, Paris, Economica, 1985 ; Sakudo, Jun, Les entreprises de la chimie en France de 1860 à 1932, trad. par , C., Bruxelles, Peter Lang, [1995] 2011.

56 Galvez-Behar, Gabriel, « Controverses et paradoxes dans l’Europe des brevets au xixe siècle », in Eck, J.-F. et Tilly, P. (dir.), Innovations et transferts de technologie en Europe du Nord-Ouest aux xixe et xxe siècles, Bruxelles, Peter Lang, 2011, p. 35-51.

57 Mourlon, Frédéric, Examen du projet de loi sur la propriété littéraire et artistique, Paris, Marescq aîné, 1864, p. 67-68.

58 Travis, Anthony S., « Science’s Powerful Companion: A. W. Hofmann’s Investigation of Aniline Red and its Derivatives », The British Journal for the History of Science, 25-1, 1992, p. 27-44 ; Id., The Rainbow Makers: The Origins of the Synthetic Dyestuffs Industry in Western Europe, Bethléem, Lehigh University Press, 1993 ; Id., « Theory from Practice: Portraying the Constitution of Synthetic Dyestuffs in the 1860s », in Gaudillière, J.-P. et Löwy, I. (dir.), The Invisible Industrialist…, op. cit., p. 122-142.

59 INPI, brevet no 40 635, Renard frères, « Préparation et emploi d’une matière colorante rouge », 8 avr. 1859 ; van den Belt, Henk, « Comment décider de l’originalité d’une invention ? A. W. Hofmann et le litige du rouge d’aniline en France (1860-1863) », Culture technique, 18, 1988, p. 308-317 ; Id., « Action at a Distance: A. W. Hofmann and the French Patent Disputes about Aniline Red (1860-1863), or How a Scientist May Influence Legal Decisions without Appearing in Court », in Smith, R. et Wynne, B. (dir.), Expert Evidence: Interpreting Science in the Law, Londres, Routledge, 1991, p. 184-209 ; Id., « Why Monopoly Failed: The Rise and Fall of Société La Fuchsine », The British Journal for the History of Science, 25-1, 1992, p. 45-63.

60 « Rapport de MM. Persoz, de Luynes et Salvetat », in La Fuchsine, société à responsabilité limitée. Procès en contrefaçon, Lyon, Aimé Vingtrinier, 1865, vol. 1, p. 257.

61 Kopp, Émile, « Faits pour servir à l’histoire de l’aniline », Le moniteur scientifique, 104, 1861, p. 185-194, ici p. 188.

62 « Jugement en contrefaçon », La Presse, 27 sept. 1862, p. 3.

63 P. Darmon, Pasteur, op. cit., p. 157 ; INPI, brevet no 50359, Louis Pasteur, « Fabrication de l’acide acétique », 9 juill. 1861.

64 Pasteur, Louis, « Études sur les mycodermes. Rôle de ces plantes dans la fermentation acétique », Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, 54, 1862, p. 265-270.

65 Paris, Archives de l’Académie des sciences (ci-après AAS), dossier de la séance du 7 juillet 1862, http://acsciences.mnesys-portail.fr/ark:/naan/f14c0ff721 ; Pasteur, Louis, « Suite à une précédente communication sur les mycodermes. Nouveau procédé industriel de fabrication du vinaigre », Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, 55, 1862, p. 28-32 ; Le moniteur universel, 8 juill. 1862, p. 1029.

66 « Séance du 7 juillet 1862 », Le moniteur scientifique, 135, 1862, p. 492.

67 Ladrey, Claude, « Histoire de la vigne et du vin. Chroniques », Revue viticole. Annales de la viticulture et de l’œnologie françaises et étrangères, 4, 1862, p. 315.

68 Barreswil, Charles-Louis, « Nouveau procédé industriel de fabrication du vinaigre par M. L. Pasteur », Revue de chimie appliquée, juill. 1862, p. 279-280.

69 Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, 60, 1865, p. 899-900 ; INPI, brevet no 67006, « Procédé relatif à la conservation des vins », 11 avril 1865.

70 Lettre de Pasteur à Vergnette de Lamotte, 11 juill. 1865, citée in Pasteur, Louis, « Lettre à M. le Directeur du Journal d’agriculture pratique », Journal d’agriculture pratique, 36-2, 1872, p. 92. Nous n’avons pas retrouvé la minute de cette lettre que Pasteur disait pourtant avoir conservée. Son contenu n’est cependant pas remis en question par Vergnette de Lamotte dans le conflit qui l’oppose alors à Pasteur.

71 « À propos d’un comice agricole de la Sologne », Le moniteur scientifique, 232, 1866, p. 708.

72 Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, 69, 1869, p. 749 ; p. 905-911, pour la réponse de Pasteur.

73 Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, 74, 1872, p. 566.

74 Journal d’agriculture pratique, 11 juill. 1872, p. 54.

75 Ibid., 18 juill. 1872, p. 91.

76 Sur cette notion d’ajustement comme fondement de l’éthos de la science, voir Erwan Lamy, « Comment la science peut-elle être pure et entrepreneuriale à la fois », communication au séminaire « Approches interdisciplinaires de l’entrepreneuriat académique et de la recherche », Maison européenne des sciences de l’homme et de la société, Lille, 15 nov. 2018.

77 R. Fox, The Savant and the State…, op. cit., p. 126-137.

78 AAS, fonds Dumas, JBD 81, lettre de Pasteur à Dumas, 16 juill. 1871.

79 AAS, fonds Dumas, JBD 93, lettres de Pasteur à Dumas, 5 janv. 1873 et 16 févr. 1873.

80 Paris, Centre d’accueil et de recherche des Archives nationales (ci-après CARAN), MC/ET/LIX/709, statuts de la Société anonyme la Société des bières inaltérables, procédé Pasteur, 4 mars 1873.

81 Stoskopf, Nicolas, Les patrons du Second Empire. Banquiers et financiers parisiens, Paris, Picard, 2002, p. 43 ; Allinne, Jean-Pierre, Banques et bâtisseurs. Un siècle de Crédit foncier, 1852-1884, Paris, Éd. du CNRS, 1994.

82 CARAN, MC/ET/LIX/709, statuts de la Société anonyme la Société des bières inaltérables, procédé Pasteur, 4 mars 1873, art. 4.

83 Ibid., art. 5.

84 Ibid., art. 36 à 40.

85 Ibid., art. 6. En réalité, Pasteur reçoit quarante actions en tant que fondateur, mais il déclare en avoir distribué la moitié à d’autres actionnaires.

86 CARAN, MC/ET/LIX/709, procès-verbal de l’assemblée générale des actionnaires de la Société des bières inaltérables, 27 mars 1873.

87 Auguste Lutaud, M. Pasteur et la rage, Paris, Jules Lévy, 1887, p. 429, affirmait que la société n’avait pas duré bien longtemps.

88 Journal des brasseurs, 18-8, 4 janv. 1874, p. 1. Je remercie Annick Perrot de m’avoir communiqué ce document.

89 AN, AB/XIX/5010, lettre du 27 mai 1874 de Pasteur à Francisque Grenet. Pasteur y mentionne explicitement un traité entre la brasserie Tourtel et la Société des bières inaltérables. Le chimiste Jules Raulin participe également aux travaux et un autre ingénieur, Marcel Magnuski, a été embauché, comme l’atteste le Bulletin de la papeterie, août 1890, p. 146.

90 Annuaire-almanach du commerce, de l’industrie, de la magistrature et de l’administration, Paris, Firmin Didot et Bottin réunis, 1876, p. 744.

91 C. Salomon-Bayet (dir.), Pasteur et la révolution pastorienne, op. cit., p. 42.

92 Loir, Adrien, « À l’ombre de Pasteur. Pasteur et l’exploitation commerciale des découvertes scientifiques », Le mouvement sanitaire, 14, 1937, p. 188-192.

93 P. Debré, Louis Pasteur, op. cit., p. 311-315.

94 Ibid., p. 325.

95 Cassier, Maurice, « Appropriation and Commercialization of the Pasteur Anthrax Vaccine », Studies in History and Philosophy of Science Part C: Studies in History and Philosophy of Biological and Biomedical Sciences, 36-4, 2005, p. 722-742 ; Id., « Producing, Controlling, and Stabilizing Pasteur’s Anthrax Vaccine: Creating a New Industry and a Health Market », Science in Context, 21-2, 2008, p. 253-278 ; Id., « Louis Pasteur’s Patents: Agri-Food Biotechnologies, Industry and Public Good », in Gaudillière, J.-P. (dir.), Living Properties: Making Knowledge and Controlling Ownership in the History of Biology, Berlin, Max-Planck Institut für Geschichtswissenschaft, 2009, p. 39-49.

96 Paris, Institut Pasteur, Musée Pasteur (ci-après Musée Pasteur), doc. 10 587.

97 Paris, Archives de l’Institut Pasteur (ci-après AIP), CAD REG 1, procès-verbaux du comité, 21 janv. 1887.

98 AIP, CAD REG 1, procès-verbaux du comité, 25 mars 1887.

99 AIP, CAD REG 1, procès-verbaux du comité, 25 mars 1887.

100 Musée Pasteur, doc. 18 450, Institut Pasteur, statuts du 20 mai 1887, exemplaire avec notes en marge.

101 Musée Pasteur, doc. 18 450, Institut Pasteur, statuts du 20 mai 1887, exemplaire avec notes en marge.

102 AIP, DR DOS 1, lettre de Roux à Chamberland, 28 mai 1887.

103 Musée Pasteur, doc. 10 610, comptes vaccins étrangers.

104 Löwy, Ilana, « On Hybridizations, Networks and New Disciplines: The Pasteur Institute and the Development of Microbiology in France », Studies in History and Philosophy of Science Part A, 25-5, 1994, p. 655-688, ici p. 679.

105 AIP, CAD REG 1, conseil de l’Institut Pasteur, séance du 23 mars 1892.

106 CARAN, MI/RS/1173, [MC/ET/XLIII/1500], liquidation de la succession de Louis Pasteur, 13 mars 1896. Le passif de succession est quasiment nul : Charle, Christophe, Les élites de la République, 1880-1900, Paris, Fayard, 1987, p. 359.

107 Sur la notion d’opérateur axiologique, voir les travaux de Sapiro, Gisèle, « Défense et illustration de ‘l’honnête homme’. Les hommes et lettres contre la sociologie », Actes de la recherche en sciences sociales, 153, 2004, p. 11-27, ici p. 12-13.

Louis Pasteur ou l’entreprise scientifique au temps du capitalisme industriel

  • Gabriel Galvez-Behar (a1)

Metrics

Altmetric attention score

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed