Skip to main content
×
×
Home

La métaphore vive de Paul Ricoeur

  • Luc Brisson (a1)
Extract

Ce Livre de P. Ricoeur constitue, en fait, comme son titre l'indique une prise de position contre ceux qui, à l'instar de J. Derrida, font des concepts philosophiques des métaphores mortes, abolissant ainsi la spécificité du discours philosophique. Á la métaphore morte, «celle qui ne se dit pas, mais qui se dissimule dans la «releve» du concept qui se dit», P. Ricoeur oppose la metaphore vive qu'il définit ainsi: «La métaphore n'est pas vive seulement en ce qu'elle vivifie un langage constitué. La métaphore est vive en ce qu'elle inscrit l'élan de l'imagination dans un « penser plus » au niveau du concept. » Les positions sont done claires: d'un côté, la métaphore morte qui dissout le discours philosophique, et de 1'autre, la métaphore vive qui en constitue le fondement dynamique.

Copyright
References
Hide All

1 Ricoeur, P., La métaphore vive, Paris, éd. du Seuil, 1975, p. 325.

2 Id., p. 384.

3 "Id., p. 7.

4 Id., n. non numérotée au bas de la p. 12. II s'agit de « Vianney Décarie, université de Montréal; Gérard Genette, École pratique des hautes études à Paris; Cyrus Hamlin, université de Toronto; Émile Benvéniste, Collége de France; A.-J. Greimas, École pratique des hautes études à Paris; Mikel Dufrenne, uni versité de Paris; Mircea Eliade, université de Chicago; Jean Ladriére, université de Louvain.»

5 Id., pp. 401–409.

6 Étude I: «Entre dialectique et poétique: Aristote», pp. 13–61.

7 Étude 1, section 1: Le dédoublement de la rhétorique et de la poétique, pp. 13–18.

8 Aristote, , Poetique, 1457 b 67, trad. Hardy, française de J., Les Belles Lettres, Paris. (1932), 1969, 5e éd.

9 Étude I, section 2:Le noyau commun à la poétique et à la rhétorique: «l'épiphore du nom », pp. 18–34.

10 Étude I, section 3: Une énigme: métaphore et comparaison (Eikôn), pp. 34–40.

11 Étude I, section 4, Le lieu « rhétorique » de la lexis, pp. 40–51.

12 Étude I, section 5, Le lieu «poétique» de la lexis, pp. 51–61.

13 Étude II: « Le déclin de la rhétorique: la tropologie», pp. 63–86.

14 II s'agit, bien sûr, de 1'ouvrage intitulé: Les figures du discours, ed. Genette, par G., Paris, 1968. Cet ouvrage precéde de l'union de deux ouvrages publiés par P. Fontanier, Tun en 1821 et intitule: Manuel classique pour I'etude des tropes, et l'autre en 1827 et intitulé: Des figures du discours autres que les tropes.

15 La métaphore vive, p. 8.

16 Étude II, section 1: Le «modéle» rhétorique de la tropologie, pp. 63–67.

17 Étude II, section 2: Fontanier, le primat de I'idee et du mot, pp.68–71.

18 Étude II, section 3: Trope et figure, pp. 71–76.

19 Étude II, section 4: Métonymie, synecdoque et métaphore, pp. 76–81.

20 Étude II, section 5: La famille de la métaphore, pp. 81–83.

21 Étude II, section 6: Métaphore forcée et métaphore d'invent ion, pp. 84–86.

22 Étude III: « L a métaphor e et la sémantiqu e du discours», pp. 87–128.

23 Étude III, section 1: Le débat entre sémantique et sémiotique, pp. 88–100.

24 É., Benvéniste, « Les niveaux de I'analyse linguistique», Problémes de linguistique generate, I, Paris, 1966, pp. 1 19131.

25 É., Benvéniste, «La forme et le sens dans le langage», d'abord publie dans Le langage, Actes du XIIIecongres des sociétés de philosophie de langue française, Neuchatel, 1967, pp. 2740; puis dans Problémes de linguistique générate, II. Paris, 1974, pp. 215238.

26 Étude III, section 2: Sémantique et rhétorique de la métaphore, pp. 27–40. Cette section fait référence à Richards, I.A., The philosophy of rhetoric, Oxford, (1936), 1971, 2c ed.

27 Étude III, section 3: Grammaire logique et sémantique, pp. 109–116. Cette section fait référence à Black, M., «Metaphor», Models and metaphors, Ithaca, 1962, pp. 2547.

28 Étude III, section 4: Critique littéraire et sémantique, pp. 116–128. Cette section fait reference a Beardsley, M., «The metaphorical twist», Philosophy and phenomenological research, 22, 1962, pp. 293307.

29 Étude IV: « La métaphore et la sémantique du mot», pp. 129–171.

30 Étude IV, section 1: Monisme du signe et primat du mot, pp. 129–133.

31 Étude IV, section 2: Logique et linguistique de la dénomination, pp. 134– 141. Cette section fait référence à Konrad, H., Étude sur la métaphore, Paris, (1939), 1959, 2e éd.

32 Étude IV, section 3: La métaphore comme «changement de sens», pp. 142–155. Cette section fait référence à Ullmann, S., The principles of semantics, Oxford, (1951), 1959, 2e éd. revue et augmentée.

33 La métaphore vive, p. 155.

34 Étude IV, section 4: La métaphore et les postulats saussuriens, pp. 155–161.

35 Étude IV, section 5: Le jeu du sens: entre la phrase et le mot, pp. 161–171.

36 Étude V: «La métaphore et la nouvelle rhétorique», pp. 173–220. Cette étude fait référence au groupe μ (Dubois, J., Edeline, F., Klinkenberg, J. M., Minguet, P., Trinon, F. Pire et H.), Rhétorique générate, Paris, 1970.

37 Étude V, section 1: Écart et degré rhétorique-zéro, pp. 117–184.

38 Genette, G., « Figures», Figures, II, Paris, 1966, pp. 205221.

39 Cohen, J., Structure du langage poetique, Paris, 1966, pp. 2223.

40 Groupe μ, Rhétorique générate, pp. 92–94.

41 Étude V, section 2: L'espace de la figure, pp. 184–191.

42 Étude V, section 3: Ecart et réduction d'écart, pp. 191–201.

43 Étude V, section 4: Le fonctionnement des figures: l'analyse sémique, pp. 201–220.

44 Étude VI: « Le travail de la ressemblance*, pp. 221–272.

45 Étude VI, section I: Substitution et ressemblance, pp. 221–238. Cette section fait référence à Jakobson, R., «Deux aspects du langage et deux types d'aphasie», Essais de linguistique générate, tr. Ruwet, de A. Adler et N., Paris, 1963, pp. 4361.

46 Étude VI, section 2: Le moment «iconique» de la métaphore, pp. 238–242. Cette section fait référence à Henle, P., «Metaphor», Language, thought and culture, éd. Henle, par P., Ann Arbor, 1958, pp. 179195.

47 Étude VI, section 3: Le procés fait à la ressemblance, pp. 242–245.

48 Étude VI, section 4: Plaidoyer pour la ressemblance, pp. 245–254.

49 Étude VI, section 5: Psycho–linguistique de la métaphore, pp. 254–262. Cette section fait référence à Henry, A., Métonymie et metaphore, Paris, 1971.

50 Étude VI, section 6: Icône et image, pp. 262–272. Cette section fait référence à Hester, M. B., The meaning of poetic métaphor, La Haye, 1967.

51 Étude VII: «Métaphor e et référence», pp. 273–321.

52 Étude VII, section 1: Les postulats de la référence, pp. 273–279.

53 Cf. Benvéniste, É., «La forme et le sens du langage», Le langage, 1967, p. 35; et Frege, G., «Ueber Sinn und Bedeutung», Zeitschrift für Philosophie und philosophische Kritik, 100, 1892, trad, en francais par Claude Imbert, « Sens et dénotation », Écrits logiques et philosophiques, Paris. 1971.

54 La métaphore vive, p. 278.

55 Élude VII, section 2: Plaidoyer contre la référence, pp. 279–288.

56 Étude VII, section 3: Une théorie de la dénotation généralisée, pp. 288–302. Cette section fait référence à Goodman, N., Languages of art, an approach to a theory of symbols, Indianapolis, 1968.

57 Étude VII, section 4: Modéle et métaphore, pp. 302–310. Cette section fait référence à Black, M., «Models and archetypes», Models and Metaphors, Ithaca, 1962, pp. 219243.

58 Étude VII, section 5: Vers le concept de « vérité métaphorique », pp. 310–321.

59 La métaphore vive, p. 323.

60 Étude VIII: « Métaphore et discours philosophique*, pp. 323–399.

61 Étude VIII, section 1: La métaphore et I'équivocite de l'être, pp. 325–344.

62 Étude VIII, section 2: La métaphore et «l'analogia entis»: I'onto-théologie, pp. 344–356. Cette section fait référence à Derrida, J., «La mythologie blanche», Marges de la philosophie, Paris, 1972, pp. 247324.

63 Étude VIII, section 3: Méta-phorique et méta-physique, pp. 356–374.

64 Étude VIII, section 4: L'intersection des sphéres du discours, pp. 374–384.

65 Étude VIII, section 5: Explication ontologique du postulat de la référence, pp. 384–399.

66 Préface, pp. 7–12.

67 Ricoeur, P., «Existence et herméneutique», Le conflit des interprétations. Paris, 1969, pp. 728.

68 Section 1: L'origine de l'herméneutique, pp. 7–9.

69 Section 2: La greffe de l'herméneutique sur la phénoménologie, pp. 10–15.

70 Section 3: Le plan sémantique, pp. 15–19.

71 Section 4: Le plan réflexif, pp. 20–23.

72 Section 5: L'étape existentielle, pp. 23–28.

73 Éludes IV et V.

74 Greimas, A. J., Sémantique structurale, Paris, 1966.

75 Greimas, A. J., Du sens, Paris, 1970.

76 « Sémantique de la métaphore». Ce texte doit etre publié dans Recherches et théories (Département de Philosophic de 1'UQAM, Épistémologie et histoire des sciences), vol. XII, nov. 1975, et dans Dialogue, vol. XV, no 2, 1976.

77 Chr. Brooke-Rose, , A grammar of metaphors, London, 1965).

78 Henry, A., Métonymie et métaphore, Paris, 1971.

79 Esnault, G., L'imagination populaire: métaphores occidentales, Paris, 1925.

80 La métaphore rive, p. 362.

81 Id., p. 395.

82 Id., n. 1, p. 369 et surtout n. 2, pp. 25–26.

83 Ch. Perelman et L. Olbrechts-Tyteca, Traité de l'argumentation. La nouvelle rhétorique, 1970, 2e éd.

84 Aristote, De I'interprétation, 1, 16 a 3–8. Trad, d e J. Tricot, Bibliothéque des textes philosophiques, Paris, 1966.

Recommend this journal

Email your librarian or administrator to recommend adding this journal to your organisation's collection.

Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie
  • ISSN: 0012-2173
  • EISSN: 1759-0949
  • URL: /core/journals/dialogue-canadian-philosophical-review-revue-canadienne-de-philosophie
Please enter your name
Please enter a valid email address
Who would you like to send this to? *
×

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed