Hostname: page-component-848d4c4894-wg55d Total loading time: 0 Render date: 2024-05-20T22:25:17.934Z Has data issue: false hasContentIssue false

Accent et syllabe dans les vers français: une synthèse possible?1

Published online by Cambridge University Press:  28 September 2009

ROGER PENSOM*
Affiliation:
Hertford College Oxford
*
Adresse pour correspondance: Roger Pensom, Well Corner, The Bottom, Finstock, Oxon, OX7 3BY

Resume

Selon certains critiques influents, l'équivalence métrique repose uniquement sur des équivalences en nombre syllabique, la division en unités rythmiques et la disposition interne des accents restant ‘libres’, c'est -à-dire indifférentes au mètre. A l'encontre de cette vue, depuis 1800, bon nombre d'amateurs et poètes ont discerné dans les vers français l'opération d'un principe formel fondé sur la répartition des accents au sein du vers. Suite à des travaux récents qui constatent la présence d'une occurrence statistiquement significative de répartitions d'accents régulières dans un vaste corpus d'alexandrins classiques, l'article présent cherche à démontrer une interdépendance fonctionnelle entre le décompte syllabique récurrent et la répartition des accents internes. La question de l'accent de vers étant actuellement le lieu d'âpres débats, tout comme celle de l'accent dans la langue, la réalité de l'accent de mot est affirmé au moyen d'une analyse distributionnelle de syntagmes nominaux dans un texte de Racine. Une analyse comparative prose/vers démontre que, dans les vers, la distribution des accents internes, ainsi que celle des voyelles atones, est sujette à contrainte; cette analyse fournit aussi des indications sur le statut linguistique du contre-accent en français. Un examen critique de Cornulier (1982, 1995) met en doute l'idée que l'isosyllabisme est la condition suffisante et nécessaire du vers français, et propose à sa place une conception dynamique où l'agencement formel du rythme accentuel joue un rôle indispensable à notre perception de la métrique du vers.

Type
Articles
Copyright
Copyright © Cambridge University Press 2009

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below. (Log in options will check for institutional or personal access. Content may require purchase if you do not have access.)

Footnotes

1

Je tiens à remercier de leurs conseils et critiques mes collègues David Mus et Dominique Billy ainsi que les trois lecteurs anonymes du JFLS.

References

REFERENCES

Beaudouin, V. (2002). Mètres et rythmes du vers classique: Corneille et Racine. Paris: Champion.Google Scholar
Berthoz, A. (1997). Le Sens du mouvement. Paris: Odile Jacob.Google Scholar
Billy, D. (2003). Accent et mètre dans le vers français: à propos d'un livre de R. Pensom. Revue de linguistique romane, 67:365403.Google Scholar
Cornulier, B. de (1982). Théorie du vers: Rimbaud, Verlaine, Mallarmé. Paris: Seuil.Google Scholar
Cornulier, B. de (1995). Art poëtique: notions et problèmes de métrique. Lyon: Presses Universitaires de Lyon.Google Scholar
Fabb, N. and Halle, M. (2005). Pairs and triplets: a theory of metrical verse, Communication présentée lors du Colloque International, Typologie des Formes Poétiques, CNRS & Univ. de Paris VIII, 8–9 April.Google Scholar
Fónagy, I. (1979). L'accent français: accent probabilitaire, dans L'Accent en français contemporain, textes réunis par I. Fónagy et P.R. Léon. Ottawa: Didier. Studia Phonetica XV, 123–233.Google Scholar
Gasparov, M. L. (1987). A probability model of verse: (English, Latin, French, Italian, Spanish, Portuguese), New metrics. Style, 21: 322357.Google Scholar
Gasparov, M. L. (1996). A History of European Versification, trad. G. S. Smith et M. Tarlinskaja, direction G. S. Smith et L. Holford-Strevens. Oxford: Clarendon Press.Google Scholar
Gouvard, J-M. (1999). La Versification. Paris: Presses Universitaires de France.Google Scholar
Gouvard, J-M. 2000. Critique du vers. Paris: Champion.Google Scholar
Hurford, J. (1987). Language and Number: The Emergence of a Cognitive System. Oxford: Blackwell.Google Scholar
Klausenburger, J. (1970). French Prosodics and Phonotactics. Tübingen: Niemeyer.Google Scholar
Le Sage, A-R. (sans date). Gil Blas. Paris: Firmin-Didot.Google Scholar
Maw, D. (2006). Accent and metre in later Old French verse: the case of the polyphonic rondel. Medium Aevum 75: 4683.Google Scholar
Miller, G. A. (1956). The magical number seven plus or minus two. Psychological Review, 63:8197.CrossRefGoogle ScholarPubMed
Morel-Fatio, A. (1894). l'Arte mayor et l'hendécasyllabe dans la poésie castillane du XVe siècle et du commencement du XVIe. Romania, 23: 209231.CrossRefGoogle Scholar
Milner, J-C. (1987). Accent de vers et accent de langue dans l'alexandrin classique. Cahiers de poétique comparée 15: 3177.Google Scholar
Pensom, R. (2004). Le Sens de la métrique chez François Villon: le Testament. Bern: Peter Lang.Google Scholar
Pensom, R. (2003) La Poésie française moderne a-t-elle une métrique? Poésie, 103: 119127.Google Scholar
Pensom, R. (2000). Accent and metre in French: a theory of the relation between linguistic accent and metrical accent in French, 1100- 1900. Bern: Peter Lang.Google Scholar
Pensom, R. (1998). Verlaine et le vers-librisme. Dans: M. Bercot (dir.), Verlaine: 1896–1996. Paris: Klincksieck, pp. 265277.Google Scholar
Pensom, R. (1995). The stylistic function of metre in some imparisyllabic lyrics of Verlaine. French Studies, 49: 292307.Google Scholar
Pensom, R. (1982) Literary Technique in the Chanson de Roland. Genève: Droz.Google Scholar
Pulgram, E. (1965). Prosodic systems: French. Lingua 13: 125144.Google Scholar
Quemada, B. (sans date). Bajazet (Besançon).Google Scholar
Racine, J. (1943). Phèdre, édité par Knight, R.C.. Manchester: Manchester University Press.Google Scholar
Rigault, A. (1970). L'accent secondaire de mot en français: mythe ou réalité? Actele celui de-al XII-lea congres international de lingvistică si filologie romanică. I: 285290.Google Scholar
Scoppa, A. (1814). Les Vrais principes de la versification développés par un examen comparatif entre la langue italienne et la française. Paris: Courcier.Google Scholar
Volkoff, V. (1978). Vers une métrique française. South Carolina: French Literature Publications Company, Columbia.Google Scholar